Tim Cook et d’autres grands patrons demandent au Sénat l’arret des espionnages

senat americain Tim Cook et dautres grands patrons demandent au Sénat larret des espionnages

On le sait tous, depuis les révélations d’Edward Snowden (et bien avant), la NSA et d’autres agences secrètes espionnent le monde via Internet ou d’autres plateformes. Aujourd’hui, Tim Cook, Mark Zuckerberg et d’autres représentants des géants des nouvelles technologies sont venus demander l’arrêt de ces procédures auprès du Sénat !

La réforme du gouvernement concernant la surveillance est étudiée actuellement à la chambre des représentants américains. Pour cela, un groupe comprenant les entreprises majeures des hautes technologies a donc plaidé pour le retour à un Freedom Act américain plus réglementé et respectueux de la vie privée de tout un chacun. Cette coalition a donc transmis une lettre ouverte, signée de la main des PDG d’Apple, de Yahoo, de Google, Twitter, Microsoft, Facebook, Dropbox, AOL, et pour finir, de LinkedIn.

Voici son contenu :

Dans quelques semaines, le Sénat a l’opportunité de démontrer son leadership et de voter une version du Freedom Act américain qui aiderait à redonner une réelle confiance aux utilisateurs d’internet à travers le monde, tout en gardant nos citoyens en sécurité.

Malheureusement, la version tout juste votée par la maison des Représentants pourrait permettre de collecter une grande collection de « métadonnées » (par exemple vos mails envoyés et reçus), quelque chose que l’Administration et le Congrès disent vouloir arrêter. En outre, alors que le projet de la Chambre permettrait une certaine transparence, il est primordial pour nous utilisateurs que ce projet permette aux entreprises de proposer à nos utilisateurs d’encore meilleurs détails sur le nombre et le type de requête des gouvernements

Il est dans l’intérêt des États-Unis de résoudre ces problèmes. La confidentialité sur internet, à la fois aux États-Unis et à l’internationale, a été trop sévèrement endommagée pendant l’année précédente. Il est temps de réagir. Comme le Sénat reprend cette importante loi, nous vous demandons de vous assurer que les efforts sur la surveillance américaine soient clairement limités par la loi, proportionnellement aux risques, transparents, et surtout indépendants.

Les différents géants des nouvelles technologies semblent déterminés à laisser une certaine liberté à leurs utilisateurs, afin de pouvoir profiter d’un média riche et populaire. Espérons que cette lettre aboutisse à une bonne décision !

source

3 réflexions sur “Tim Cook et d’autres grands patrons demandent au Sénat l’arret des espionnages”

  1. Ça me fera toujours rire de voir Facebook contre l’espionnage ^^

    Bref, sinon bonne initiative, mais si je pense que ça changera pas grand chose !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page