fbpx

Ericsson multiplie les plaintes contre Apple

Ericsson logo Ericsson multiplie les plaintes contre Apple

Apple est un habitué des tribunaux, notamment grâce, enfin plutôt à cause, de son concurrent de toujours qu’est Samsung.

Pourtant, ces derniers mois, un autre géant de l’électronique s’attaque à Cupertino

Le plaignant est cette fois Ericsson, qui réclame à Apple le reversement de royalties concernant des brevets détenus par la la société.

En effet, les brevets dont il est question sont utilisés par Apple pour ses appareils ayant accès à la 4G.

Apple avait dans un premier temps attaqué Ericsson sur son terrain en avançant que les sommes réclamées étaient bien trop élevées.

C’est alors qu’Ericsson a déclenché les grands moyens en déposant une première plainte contre Apple dans l’état du Texas. Ces dernières semaines les choses se sont accélérées puisque Ericsson a déposé deux nouvelles plaintes auprès de l’ITC (International Trade Commission) mais également sept autres plaintes dans l’état du Texas.

En tout, 10 plaintes ont donc été déposées par Ericsson contre Cupertino.

Ericsson espère faire plier Apple en demandant purement et simplement l’interdiction des ventes d’iPad et d’iPhone aux Etats-Unis. Malheureusement pour Apple, il y a un précédent concernant ces royalties qu’Ericsson réclame, puisqu’en 2014, Samsung s’était vu infliger une amende de 650 millions de dollars concernant une affaire similaire.

Reste à voir si les avocats d’Apple trouveront de meilleurs arguments que ceux de Samsung !

Affaire à suivre !

9 réflexions sur “Ericsson multiplie les plaintes contre Apple”

  1. Ils auraient du en déposer 50 voir même 200 tant qu’ils y étaient^^ de toutes façons les grosses entreprises comme ça passent leur temps devant les tribunaux… A fortiori en Amérique. Inutile de chercher a à comprendre.

  2. A une époque ericson etait bon plus maintenant sa vaut que dalle en plus il n’arriveront jamais à arrêter l’iphone en Amérique c impossible surtout pour ericson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page