Steve Jobs se fait bouter irrévérencieusement des salles obscures

Par Djibril , le 9 novembre 2015 , 3 commentaires — aaron sorkin, biopic, box-office, Danny Boyle, déception, échec, film, steve jobs - 2 minutes de lecture

Jobs2 Steve Jobs se fait bouter irrévérencieusement des salles obscures

Steve Jobs d’Aaron Sorkin et Danny Boyle a connu un nouveau week-end désastreux au box-office. Avec des revenus en baisse de plus de 69 pour cent à partir de la fin de semaine précédente à tout juste 823.000$, le film a été déprogrammé de 2.072 écrans – plus que tout autre film.

Par comparaison, le nouveau film de James Bond, Spectre a pris 73 millions de dollars dans son week-end d’ouverture.

L’échec au box-office de Steve Jobs (sans doute à la grande joie de Tim Cook, Jony Ive, Laurene Powell Jobs et d’autres qui le critiquaient) a été parmi les plus décevants de l’année.

Pour vous donner une idée de l’ampleur de la déception, les prévisions du box-office étaient estimées entre 15 et 19 millions de dollars pour son week-end de lancement. À l’heure actuelle, le film a jusqu’ici généré seulement 16,684,073$ – moins que beaucoup pensaient qu’il ferait en trois jours et à peine plus que le très critiqué Jobs en 2013 avec Ashton Kutcher.

Qu’est-ce qui est responsable de cette véritable catastrophe ? Il y a plusieurs théories comme nous l’avons déjà évoqué ici, mais il y avait une interview intéressante du scénariste Aaron Sorkin ce week-end, dans laquelle il a contesté un commentaire fréquent chez ses détracteurs. Celui selon lequel le public aurait été rebuté par les prétendues inexactitudes du film.

« Je pense qu’il y a eu une certaine confusion sur le film. Il n’y a pas un fait à propos de Steve Jobs qui a été faussé, perverti ou inventé, sauf ceci : Steve Jobs n’a pas eu de confrontations avec cinq personnes 40 minutes avant chaque lancement de produit. C’est un prétention de l’écrivain. »

Sorkin a également noté qu’il ne saurait pas qualifier le film comme un « biopic ». En outre, il se moquait des gens qui s’attachaient de façon rigide à la précision en disant que, « l’Opéra de Santa Fè produit un opéra sur Steve Jobs pour la saison 2017. Les dirigeants de Cupertino vont en être scandalisé sachant que Steve Jobs n’était pas un ténor ! ».

Pensez-vous que ce film méritait une telle claque ? Ou qu’il y aurait une malédiction sur les biopics de Steve Jobs ?

 

Source | Via

Djibril

Développeur d’applications Web et mobiles, infographiste et rédacteur Web, passionné du monde tech et plus particulièrement de tout ce qui touche à Apple.

Commentaires

Le 9 novembre 2015 à 15 h 58 min, Paci a dit :


Qu'on le laisse tranquille la ou il est et qu'on arrete de faire des films sur lui


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 9 novembre 2015 à 18 h 20 min, mugiwara a dit :


Faire des tunes sur un mort... Bien fait pour leur gueule


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 9 novembre 2015 à 18 h 54 min, Gainde a dit :


à quand un troisième biopic ? lol


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.