Attentats au Royaume-Uni : Apple a aidé le gouvernement britannique

tim cook Attentats au Royaume Uni : Apple a aidé le gouvernement britannique

Lors d’une interview accordée à Bloomberg à la suite du keynote de la WWDC 2017, Tim Cook a eu l’occasion de s’exprimer au sujet des attentats qui ont frappé le Royaume-Uni à Manchester et à Londres récemment, et plus précisément sur la question de la collaboration d’Apple avec les services de sécurité. 

Attentats au Royaume-Uni – Tim Cook

Le patron d’Apple a affirmé avoir aidé les services de renseignement britanniques à enquêter sur les attaques perpétrées :

Nous avons coopéré avec le gouvernement britannique non seulement en matière d’application de la loi, mais sur certaines des attaques. Mais je ne peux pas donner de détail sur ce sujet. 

Contrairement à d’autres entreprises, Apple ne viole pas la confidentialité de l’utilisateur lors d’une collaboration de ce type avec un gouvernement dans le cadre d’une investigation, en dépit des foudres que le fabricant peut s’attirer, puisque seules des métadonnées sont fournies, et non les informations échangées par l’utilisateur. Pour faire simple et à titre d’exemple, la Pomme peut fournir l’heure d’envoi, le destinataire ou même la position d’envoi d’un message, mais pas le message envoyé en lui-même.

Quelle position devrait prendre Apple dans ce genre de situation selon vous ?

Via Bloomberg

3 réflexions sur “Attentats au Royaume-Uni : Apple a aidé le gouvernement britannique”

    1. @paolos on est tous des territoires potentiel en vu du gouvernement. Il faut respecté la vie privé des gens et arrêter de vouloir tout contrôler. Je trouve ça limite de partager ce genre de données

  1. Tant que c’est Apple qui filtre ce qu’il veut bien dévoiler, cela ne posera pas de problème de vie privée, il en va de son image.
    Mais ce qu’avait exigé le FBI, jadis, c’est un outil de la part d’Apple pour déplomber tout ce qu’il voulait LUi-MEME ! Ca c’est inadmissible et extrêmement dangereux.
    Je ne suis cependant pas contre le fait que les autorités puissent demander à Apple, au coup par coup, des informations
    privées lorsque le crime est déjà bien ciblé et avéré … avant!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page