Un ex-agent de la CIA veut acheter Twitter pour en exclure Trump

Par Matthieu Spick , le 24 août 2017 , 4 commentaires — CIA, GoFundMe, Trump - 1 minute de lecture

23065060 1502982174.8472 Un ex agent de la CIA veut acheter Twitter pour en exclure Trump

Valerie Plame, une ancienne agent de la CIA, vient de lancer une compagne de financement participatif sur GoFundMe afin de récolter les fonds nécessaires au rachat de parts de la société Twitter pour pouvoir faire pression sur l’entreprise et en exclure le président Trump.

« Trump a transformé Twitter en arme dangereuse. Son utilisation de la plateforme peut avoir des conséquences dramatiques sur le monde réel. Avec un simple tweet, il peut détruire des relations internationales,  relayer de fausses informations, encourager les blancs suprémacistes à faire des marches, ou faire couler les marchés financiers.

Voulons-nous prendre le risque que ses tweets puissent conduire à des lancements de missiles nucléaires également ? »

Les dons continuer d’arriver et la collecte en est déjà à plus de $33’000.

Via TheNextWeb

Matthieu Spick

Rédacteur, je partage mon temps entre mon mémoire d'étude en Neurosciences et ma passion pour l'informatique et la marque à la Pomme. Je suis également développeur du projet ZoOrigin.com.

Commentaires

Le 24 août 2017 à 11 h 53 min, Nath_L.P a dit :


Relisez vous :
Compagne => campagne
Continuer => continuent


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 24 août 2017 à 12 h 36 min, SheldonMh a dit :


En revanche il ne parle pas des tweets islamiques !


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 24 août 2017 à 12 h 48 min, deathfire a dit :


@SheldonMh c'est clair pour ainsi dire ils s'enfoutent... c'est navrant


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 24 août 2017 à 12 h 48 min, deathfire a dit :


La stupidité humaine dans toute sa splendeur !


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.