Cybercriminalité : les menaces sur Mac sont désormais plus nombreuses que sur PC

macbook virus securite Cybercriminalité : les menaces sur Mac sont désormais plus nombreuses que sur PC

Depuis 2019, les menaces sur Mac sont devenues bien plus nombreuses qu’autrefois et dépassent historiquement les risques de piratage sur PC. Comment expliquer ce phénomène ? Pourquoi éviter le port forwarding et quelles solutions peuvent maximiser la cybersécurité d’un équipement « made in Apple » ? Cet article fera le point sur ces sujets.

Les utilisateurs de Mac sont désormais des cibles privilégiées

Depuis la commercialisation des premiers ordinateurs Mac, Apple s’est distingué face à son concurrent Windows grâce à une fiabilité indiscutable de ses produits. La disponibilité élargie d’Internet lors des années 90 et le développement croissant de la cybercriminalité a également favorisé la popularité des Mac. En effet, ceux-ci furent considérés comme invulnérables face à des tentatives de piratage toujours plus inquiétantes sur le web.

Progressivement, deux « clans » se sont formés chez les consommateurs : les « passionnés PC » et les « pro Mac ». Une rivalité amenait régulièrement les connaisseurs à créer des débats endiablés. Or, les utilisateurs d’équipements signés par Apple pouvaient rapidement argumenter la fiabilité de leur ordinateur concernant le déploiement de virus sur le web, l’usurpation d’identité ou encore l’espionnage à distance.

Cependant, les tendances autrefois en faveur d’Apple ne sont plus les mêmes de nos jours. En effet, d’après de nombreuses études objectives concernant les menaces ou infections sur Internet (malwares et virus), une augmentation significative des risques liés à la cybercriminalité fut mise en évidence lors de l’année 2019. Ainsi, une croissance des menaces sur Mac d’environ 400 % a véritablement secoué les utilisateurs. Cette information confirme l’intérêt des pirates à l’égard d’ordinateurs présentés comme « inviolables ».

Faut-il être surpris face à ce phénomène ? La réponse est mitigée. En effet, plusieurs faits divers avaient d’ores et déjà confirmé certaines vulnérabilités des logiciels d’exploitation Mac OS lors de ces dernières années. Cet article publié en 2016 sur le site Lefigaro.fr évoquait la propagation d’un virus ransomware ciblant les possesseurs de Mac.

Bref, la légendaire « invulnérabilité » des ordinateurs Mac face aux modèles concurrents est devenue anecdotique. En tant que possesseur d’un équipement Apple, certaines solutions telles que l’installation d’un antivirus peuvent maximiser votre cybersécurité et limiter considérablement les risques d’infections, et ce, quelle que soit la nature du virus en question. Par ailleurs, l’utilisation du port forwarding est vivement déconseillée (voir plus loin dans cet article).

Qu’en est-il à propos des iPhones ?

Contrairement à certaines idées reçues, les différents modèles d’iPhones (X, 11 ou encore SE) sont également concernés par l’évolution inquiétante de la cybercriminalité. En effet, de nombreux témoignages et faits divers publiés sur le web confirment des situations de piratage ou de fichiers malveillants (virus, malwares, ransomwares…).

Cet article publié sur le site 01net.com évoque ainsi une faille de sécurité relevée sur ces smartphones sous iOS. La réception d’un e-mail vérolé permettrait aux hackers d’exploiter une vulnérabilité du système d’exploitation « made in Apple ». Paradoxalement, le géant américain n’a pas souhaité confirmer cette observation réalisée par de nombreux experts en cybersécurité. Cette réaction fait sans doute référence à un objectif marketing essentiel : rassurer les consommateurs et préserver le succès indiscutable des nombreux modèles d’iPhones commercialisés.

En revanche, un simple constat affirme objectivement une sécurisation accrue des smartphones sous iOS face à d’autres modèles sous Android. En effet, le système détenu par Google est régulièrement concerné par faits divers associés à la cybercriminalité.

Quelles solutions appliquer pour maximiser votre cybersécurité ?

Installer un antivirus

Si les antivirus étaient autrefois réservés aux utilisateurs de PC, ceux-ci sont désormais proposés en version Mac. Quelques recherches depuis votre moteur de recherche favori vous permettront de retrouver de nombreuses solutions disponibles en quelques clics. A ce titre, certaines solutions proposées gratuitement aux internautes peuvent sembler attrayantes aux premiers abords. Néanmoins, les logiciels antivirus dits « payants » garantissent une meilleure protection grâce à une base de données optimisée.

Plusieurs forums sur Internet font référence aux logiciels anti-malwares. Est-il nécessaire d’installer 2 antivirus différents ? Absolument pas ! Par ailleurs, l’installation de plusieurs logiciels dédiés à l’analyse de fichiers malveillants peut provoquer de multiples conflits et affecter les performances de votre ordinateur. En privilégiant un antivirus payant et reconnu pour son efficacité, chaque donnée indésirable sera désignée par votre logiciel afin de procéder à une mise en quarantaine.

Modifier vos habitudes lors de vos navigations sur le web

Évidemment, vos habitudes lors de vos navigations sur le web peuvent accentuer les risques de piratage et de téléchargements de virus. En tant que possesseur d’un Mac, il est essentiel de corriger certains comportements. Voici quelques recommandations pertinentes :

  • Privilégiez les sites populaires et méfiez-vous des domaines présentant volontairement des « offres immanquables » ; une simple connexion pourrait résulter au téléchargement de programmes malveillants ou résiduels
  • Evitez les liens suggérés lors d’une conversion sur un réseau social, le compte de vos amis peut également être piraté
  • Utilisez des mots de passe complexes afin de garantir la sécurité de vos comptes en ligne (si nécessaire, n’hésitez pas à installer un gestionnaire de mots de passe)

Evitez de compromettre la sécurité de votre routeur avec le port forwarding

Certains internautes privilégient l’utilisation du port forwarding. Traduisible par « redirection de port », cette méthode permet à un utilisateur de se connecter à distance à un réseau domestique afin d’accéder à des données ou appareils dits « intelligents ». Si ces principes semblent attrayants aux premiers abords, la sécurité de vos équipements peut être rapidement compromise lors d’une simple tentative de piratage.

Vous souhaitez utiliser le port forwarding via votre routeur et Mac ? Veillez à renforcer la complexité de vos mots de passe et analysez périodiquement « l’état » de votre réseau domestique. Vous pouvez également installer un VPN depuis votre routeur ou box Internet pour maximiser la sécurité de vos équipements.

Pour conclure

Depuis 2019, les menaces ciblant les possesseurs de Mac sont devenues bien plus importantes et inquiétantes. Les recommandations détaillées dans cet article vous permettront d’optimiser la sécurité de votre équipement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page