Il serait possible d’installer des applis téléchargées hors de l’App Store sur iPhone, après un vote aux États-Unis

Apple App Store iPhone X 1000x667 Il serait possible dinstaller des applis téléchargées hors de lApp Store sur iPhone, après un vote aux États Unis

Le sideloading (qui permettra de télécharger des applications hors de l’App Store) pourrait arriver sur iPhone, après le vote aujourd’hui par la Commission judiciaire du Sénat des États-Unis qui a donné son accord concernant un projet de loi. De son côté, Apple n’est pas fan de ce système qui, selon les dires du fabricant d’iPhone, autoriserait les malwares et escroqueries.

C’est ainsi que Tim Powderly, le responsable des affaires gouvernementales d’Apple pour les Amériques, a déclaré dans une lettre que :

« Le sideloading permettrait à des acteurs malveillants d’échapper aux protections d’Apple en matière de confidentialité et de sécurité en distribuant des applications dépourvues des contrôles essentiels de confidentialité et de sécurité. Ces dispositions permettraient aux malwares, aux escroqueries et à l’exploitation des données de proliférer.

Nous sommes profondément préoccupés par le fait que la législation, si elle n’est pas modifiée, permettra aux grandes plateformes de réseaux sociaux d’éviter plus facilement les pratiques pro-consommateurs de l’App Store d’Apple et de poursuivre leurs activités comme si de rien n’était. »

À présent, retournons au projet de loi. Ce dernier doit fondamentalement permettre aux utilisateurs de télécharger des applications venant de n’importe où et non nécessairement de l’App Store sur iOS (une application venant d’un App Store alternatif ou d’Internet) ou du Play Store sur Android afin qu’Apple et Google n’aient pas un monopole de distribution. Outre, le projet de loi doit permettre la mise en place d’App Store alternatifs.

Quant à la sénatrice américaine, Marsha Blackburn, elle a dit ce qu’elle pense du vote du projet de loi par la Commission judiciaire du Sénat des États-Unis en publiant un tweet sur Twitter qui stipule que : « L’adoption de l’Open App Markets Act par la Commission judiciaire du Sénat nous rapproche un peu plus de la promulgation de cette loi. Ce projet de loi permettra aux gens de télécharger des applications directement à partir de sociétés extérieures plutôt que d’être obligés de passer par les magasins d’applications officiels ». En réponse au tweet précédent, elle écrit : « En Chine, il aidera les citoyens à contourner la stricte censure de l’internet imposée par Pékin ».

2 réflexions sur “Il serait possible d’installer des applis téléchargées hors de l’App Store sur iPhone, après un vote aux États-Unis”

  1. Ça c’est plutôt une bonne nouvelle surtout pour ceux qui utilisent des applications qui n’existe uniquement sur Android et qu’il souhaite l’installer sur un éventuel iPhone

  2. Pour moi ce n’est pas une bonne nouvelle. Personnellement quand j’achète un iPhone, en plus du design et de l’os, je l’achète également car ma sécurité et ma confidentialité sur internet est mieux préservée sur les appareils Apple. Ceux qui ne souhaitent pas un écosystème ferme font le choix de choisir autre chose, ils en ont le choix et les choses doivent rester comme ça pour moi.

    Ce choix de télécharger ailleurs ces applications permet la création d’autres plateformes de téléchargement dont les applications que l’on utilise quotidiennement pourraient choisir d’y héberger leurs applications et donc choisir d’installer cette application ailleurs c’est laisser la possibilité de récolter nos données et de ne plus avoir la main sur le contrôle de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page