Affaire Kodak : le juge ouvre les ventes pour Apple et Google

kodak apple logo Affaire Kodak : le juge ouvre les ventes pour Apple et Google

L’an dernier, Kodak se mettait en faillite, mais restait considérablement endetté, c’est pourquoi la société mettait en vente ses nombreux brevets d’imagerie et souhaitait en tirer 2 milliards de dollars.

Un consortium dirigé par les sociétés Apple et Google a permis de proposer une offre à 525 millions de dollars. Aujourd’hui, le juge Allan Gropper en charge de l’affaire donne le feu vert pour commencer les ventes.

Le consortium comprenait de nombreuses entreprises de technologie : Apple, Research In Motion, Google, Samsung Electronics, Adobe Systems, HTC, Facebook, Fujifilm, Huawei, Amazon, Microsoft et Shutterfly.

Chaque entreprise a obtenu un lot de 1100 brevets sur l’imagerie mobile, numérique et autres.

Kodak est satisfait de cet accord et a déclaré à Reuters, à travers un communiqué, que les ventes vont permettre un plan de redressement de 830 millions de dollars dans la moitié de l’année.

« La monétisation des actifs de propriété intellectuelle non stratégiques atteint l’un des objectifs clés de la restructuration de Kodak, tout en positionnant son activité d’imagerie commerciale pour la croissance et le succès »

Kodak pourrait-il repartir sur de nouvelles bases ? C’est possible, mais leur stratégie commerciale devra être changée. Carsans propriété intellectuelle, il faut forcément faire des alliances…

5 réflexions sur “Affaire Kodak : le juge ouvre les ventes pour Apple et Google”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page