Cellebrite peut savoir si vous écrivez ou téléphonez au volant

police controle smartphone utilisation au volant Cellebrite peut savoir si vous écrivez ou téléphonez au volant

Une proposition de loi à débattre devant le Sénat de l’État pourrait donner la possibilité à la police de New York de contrôler si une personne impliquée dans un accident était en train d’utiliser son téléphone au volant. Cellebrite serait pressenti pour produire l’appareil nécessaire à ce contrôle.

La société israélienne, qui aurait permis au FBI de débloqué l’iPhone 5c d’un des tueurs de San bernardino, développe actuellement une technologie qui permettrait simplement de savoir si vous utilisiez votre appareil ou non à un moment précis, de manière à ne pas violer votre vie privée (4ème amendement de la Constitution des États Unis).

Les conducteurs devraient consentir au contrôle sinon leur permis de conduire leur serait immédiatement confisqué. Cellebrite propose déjà un dispositif routier qui permet d’accéder au contenu de modèles non spécifiés de smartphones mais indique que ce nouveau dispositif sera moins intrusif avec seulement l’indication si oui ou non vous utilisiez votre téléphone.

L’utilisation du téléphone au volant est responsable de plus en plus d’accidents, on ignore à ce stade quels iPhone fonctionnent avec ce dispositif et si Apple cherchera à protéger ses dispositifs de ce type de contrôle.

Que pensez-vous de ce type de contrôle par la police ?

Source | Via

 

 

6 réflexions sur “Cellebrite peut savoir si vous écrivez ou téléphonez au volant”

  1. Je pense que c’est en cas d’accident et que la police sait que tu étais au volant et seul dans ta voiture au moment des faits. Mais je vois pas l’intérêt, actuellement la police doit avoir l’aval de la justice pour demander à l’opérateur qui lui fournit une réponse. Ce que je comprends ici c’est qu’on éviterait juste d’avoir à demander l’autorisation à la justice…

  2. Plusieurs incohérences…
    1) si on utilise Siri?
    2) si on change de chanson tout en utilisant Waze?
    3) ne serait-ce pas plutôt les assurances qui seraient intéressés par cette information ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page