Fort Lauderdale : un homme sauvé par son MacBook

Par Bastien , le 7 janvier 2017 , mis à jour le 9 janvier 2017 , 3 commentaires — macbook pro - 1 minute de lecture

macbook pro 850x429 Fort Lauderdale : un homme sauvé par son MacBook

Durant l’effroyable fusillade de l’aéroport de Fort Lauderdale, au cours de laquelle 5 personnes ont perdu la vie hier soir, un homme a été sauvé par son MacBook Pro. Steve Frappier a raconté son histoire a CNN. 

Steve Frappier attendait ses bagages à l’aéroport international de Fort Lauderdale-Hollywood lorsqu’il a entendu les premiers coups de feu. Il s’est alors précipité au sol pour se protéger. C’est à ce moment précis qu’il sentit quelque chose dans son dos.

Miraculé grâce à son MacBook Pro

L’Américain pensa d’abord qu’il s’agissait d’une valise tombée du carrousel. En réalité, le tireur venait de le prendre pour cible. Véritable miraculé, Frappier a été sauvé par son MacBook Pro rangé dans son sac à dos. La balle a tout simplement ricoché sur le laptop pommé…

C’est seulement plus tard, en se rendant aux toilettes pour vérifier que tout allait bien, qu’il a découvert une balle de 9 mm dans son sac à dos, et son MacBook Pro endommagé par un impact. Le FBI a confirmé que la balle provenait de l’arme d’Estaban Santiago.

Source

Bastien

Rédacteur web spécialisé dans les nouvelles technologies (smartphones, objets connectés, réalité virtuelle, Big Data, Cloud computing, intelligence artificielle...).

Commentaires

Le 8 janvier 2017 à 15 h 59 min, mwa a dit :


Tant mieux pour ce monsieur

J'espère qu'Apple vont lui en donné un tout neuf.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 9 janvier 2017 à 14 h 47 min, KPC a dit :


@mwa j'espère aussi


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 8 janvier 2017 à 20 h 43 min, rodrigez a dit :


Morales de l'histoire acheter un MacBook ! ?


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.