Electronics Ban : un projet d’attentat aux iPad piégés à l’origine de la mesure

ipad avion Electronics Ban : un projet dattentat aux iPad piégés à lorigine de la mesure

L’Angletterre a été victime d’une infâme attaque terroriste visant le Parlement britannique revendiquée par l’organisation extrémiste Daech le 22 mars dernier. Suite à ces évènements, les gouvernements états-unien et britannique ont décidé d’interdire certains appareils électroniques (tablettes, ordinateurs portables, liseuses électroniques, consoles de jeux portables, ou encore appareils photo) à bord de certains vols, notamment en provenance du Moyen-Orient, par mesure de sécurité. 

D’après une information relayée par The Guardian, l’Electronics Ban est né suite au repérage par les services secrets britanniques de données faisant allusion à un projet d’attentat aux iPad piégés en préparation, poussant l’Angleterre comme les États-Unis à adopter cette mesure.

Daech est connu pour adapter ses modes opératoires à mesure que ses projets d’attentats sont déjoués ; il n’est donc pas étonnant que l’organisation terroriste ait recours à de tels moyens pour parvenir à ses fins. Toutefois, il est légitime de remettre en cause la capacité intellectuelle d’un terroriste à concevoir une bombe aussi « avancée » (très petite tout en restant fonctionnelle), et à fortiori l’intégrer dans un iPad sans en détériorer l’apparence.

Source

4 réflexions sur “Electronics Ban : un projet d’attentat aux iPad piégés à l’origine de la mesure”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page