Free condamné pour usage abusif du terme « illimité »

free mobile Free condamné pour usage abusif du terme « illimité »

La justice vient de condamner Free pour n’avoir pas été suffisamment clair à propos de ses appels dit « illimités » depuis un téléphone fixe vers l’étranger. L’entreprise devra donc payer deux amendes, de 50 000 et 25 000 euros, pour dédommager plusieurs abonnés ayant porté plainte.

Plusieurs clients de Free s’étaient en effet plaints sur un certain nombre d’abus concernant cette offre en « illimité ».

Les plaignants étaient au nombre de 19 avec des motifs divers.

Certains estimaient que leurs communications étaient réduites à deux fois 40 minutes par jour ou une heure et demi. D’autres se plaignaient que l’opérateur ne permettait pas les appels à certaines heures de la journée voire le week-end, ou encore que leurs appels vers l’étranger étaient systématiquement coupés au bout de 40 minutes.

Selon l’AFP, l’enquête de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) a démontré, notamment grâce aux factures détaillées, que certaines communications vers l’étranger étaient effectivement limitées entre 2009 et 2012.

Le tribunal correctionnel a ainsi décidé de condamner Free, qui devra verser deux amendes de 50 000 et 25 000 euros aux 19 plaignants.

Trouvez-vous cette sanction proportionnelle aux abus de Free ?

21 réflexions sur “Free condamné pour usage abusif du terme « illimité »”

  1. Oui j’ai le meme probleme avec free, j’ai appelé free plusieurs fois pour dire que ce n’était pas normal d’appelé l’étranger 45 minutes par jour alors que c’est illimités, on m’avais dit que c’est normal que ça allait s’arranger avec le temps…

  2. C’est pas une amende assez cher car c’est souvent des personnage agé eloigner de leur famille par plusieur millier de kilometre ne peuvent meme pas telephoner a leur grée a leur proche eloigné en illimité comme cité dans le contrat d’abonnement c’est une honte en 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page