Apple Pay pourrait représenter 10% de toutes les transactions par carte d’ici 2025

apple pay iphone apple watch 1000x662 Apple Pay pourrait représenter 10% de toutes les transactions par carte dici 2025

Apple Pay continue de croître à mesure que le support chez les détaillants et les applications s’étend. Ainsi, une nouvelle note publiée par Bernstein met en évidence cette croissance et indique qu’Apple Pay est l’une des plus grandes menaces concurrentielles pour PayPal.

Les détails partagés par les chercheurs de Bernstein estiment qu’Apple Pay représente actuellement environ 5% des transactions mondiales effectuées par carte. De ce fait, à ce rythme de croissance, Apple Pay pourrait atteindre les 10% des paiements par carte dans le monde entier dès 2025.

MasterCard Visa Apple Pay Croissance Apple Pay pourrait représenter 10% de toutes les transactions par carte dici 2025

L’année dernière, Tim Cook a chanté les exploits de son service de paiement sans contact en disant que le volume de transactions d’Apple Pay augmente 4 fois plus vite que celui de PayPal. Outre, le PDG d’Apple avait déclaré que la croissance des nouveaux utilisateurs d’Apple Pay dépasse également celle des nouveaux utilisateurs de PayPal.

D’un autre côté, les analystes de Bernstein notent que, théoriquement, Apple pourrait finir par concurrencer Visa et MasterCard avec son propre réseau de paiement. Toutefois, cela ne devrait pas se produire illico.

Il existe un tas d’applications de paiement qui proposent de nombreuses fonctionnalités, mais Apple Pay présente plusieurs avantages. L’application (Wallet) est préinstallée sur les iPhone (et Apple Watch) et Apple contrôle étroitement la technologie NFC disponible sur le smartphone qui est utilisée pour les paiements sans contact. C’est pourquoi Apple Pay est le seul portefeuille mobile pour iPhone capable d’effectuer des transactions NFC. D’autres applications de paiement comme Alipay et WeChat Pay utilisent des codes QR.

Cette démarche incite les régulateurs à examiner de plus près le comportement d’Apple. Par exemple, les régulateurs antitrust de l’Union européenne auraient contacté d’autres sociétés du secteur des paiements au sujet du comportement anticoncurrentiel potentiel d’Apple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page