Apple se défend contre les accusations monopolistiques de l’App Store sur une nouvelle page dédiée

Par Marc Olivier Telfort , le 30 mai 2019 , mis à jour le 30 mai 2019 — app store - 2 minutes de lecture

App Store iPhone X 1000x654 Apple se défend contre les accusations monopolistiques de lApp Store sur une nouvelle page dédiée

Avec les règlements de l’App Store, Apple est accusé d’avoir un monopole. L’une des règles stipule que 30% des commissions des achats intégrés doivent être déversés à Apple ; c’est justement la raison de cette plainte. Mais la société n’est pas restée sans dire un mot sur la question. En effet, sur une nouvelle page dédiée, Apple se défend.

Le fabricant indique avoir créé l’App Store avec deux objectifs en tête : pour qu’il soit un endroit sûr et fiable pour les clients qui souhaitent découvrir et télécharger des applications et une excellente opportunité pour que les développeurs puissent gagner de l’argent. Apple continue et déclare :

C’est notre boutique et nous en assumons la responsabilité. Nous croyons que ce qui se trouve dans notre magasin en dit long sur qui nous sommes. Nous soutenons fermement tous les points de vue représentés sur l’App Store. Mais nous prenons également des mesures pour nous assurer que les applications respectent les utilisateurs qui ont des opinions divergentes et nous rejetons les applications pour tout contenu ou tout comportement qui, selon nous, est interdit, notamment lorsqu’il met les enfants en danger.

Apple partage par ailleurs quelques statistiques, notant que la société examine environ 100 000 applications par semaine, dont 60% sont approuvées ; 40% sont rejetées pour des bugs mineurs ou/et des problèmes avec le respect de la vie privée. Les développeurs ont la possibilité de réviser leur application ou de contacter Apple. Apple indique que l’équipe de révision passe environ 1 000 appels par semaine pour aider les développeurs à faire approuver leurs applications. La firme poursuit pour dire que les développeurs ont gagné 120 milliards de dollars depuis le début et profite pour dire que 84% des  applications sur l’App Store sont gratuites.

Enfin, Apple donne des exemples d’applications tierces qui sont en concurrence avec les siennes, en faisant allusion avec les applications telles que Calendrier, Appareil photo, Messages, Apple Musique, Notes, Podcasts, Apple TV, FaceTime, Safari etc.

Publication similaire Apple répond à la Cour suprême et déclare que l’App Store n’a pas un monopole

Marc Olivier Telfort

Amoureux de l'informatique, de la psychologie et plus généralement de l'high-tech. Je suis rédacteur chez appsystem.fr et app4phone.fr. Fan inconditionnel des produits Apple, j'essaye de transmettre ma passion au travers de mes publications.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.