Tim Cook repond aux accusations du New York Times

682261 Tim Cook repond aux accusations du New York Times

Il y a quelques jours, le New York Times consacrait un article sur les conditions de travail déplorables dans les usines de Foxconn, en Chine. Cependant, Tim Cook a souhaité répondre à sa manière à ces accusations, il a en effet envoyé un mail à chacun de ses employés pour leur expliquer sa vision sur le travail d’Apple là-bas. De plus en plus s’interrogent sur Apple et ses valeurs concernant ses employés, Tim Cook, lui, explique que la firme met un point d’honneur à respecter et à prendre soin des travailleurs n’importe où dans le monde. Il écrit encore qu’il se sent offensé par ses spéculations menées contre Apple alors que l’entreprise forme ses employés à connaitre leurs droits et ainsi savoir quand protester.

De plus, la firme effectue de nombreuses vérifications dans ses usines afin d’avoir toujours un œil sur les conditions de travail et ainsi éviter les abus.

source

15 réflexions sur “Tim Cook repond aux accusations du New York Times”

  1. Moué, dans les faits, le peu de témoignage reçu des employés ne fait pas état d’un paradis ou il fait bon vivre .. M’enfin je l’imagine mal dire le contraire aussi

  2. Le pauvre… Il se sent offensé… Je vais pleurer… En revanche on est tous coupable. On est conscient du travail pour la fabrication en Chine et on se précipite pour acheter des produit Apple.

  3. c’est hors sujet mais j’ai un soucis avec folderenhancer qui me sort un message qui m’oblige à respring tant que je n’ai pas désinstaller le tweak. Apparemment c’est dû au fait que je ne l’ai pas acheté -_-

  4. Il y a toujours de pauvres gens qui répondent juste pour corriger les fautes d’un article. Ou même pour corriger les fautes d’un COMMENTAIRE ! MDRR
    Si encore vous dites quelque chose de concret en rapport avec ce qui est dis dans l’article, ok. Mais là vous montrez juste que vous avez du talent en orthographe, ce qui n’est pas impressionnant.
    En clair, vous faites bien pitié.

  5. Le problème est toujours le même: ce ne sont pas les employés satisfaits de leurs conditions de travail qui s’epriment. Par conséquent on n’entend parler que des mécontents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page